Trois poètes austro-hongrois: Hofmannsthal, Rilke et Trakl

 

Georg_TraklHofmannsthal_1893Rilke

 

 

C’est au seuil du XXe siècle, dans un Empire austro-hongrois sur le déclin,que trois poètes (Hofmannsthal, Rilke et Trakl) sont apparus pour tenter d’exprimer l’expérience bouleversante de la modernité.

Si Hugo von Hofmannsthal a d’abord été fêté dans sa Vienne natale comme un jeune poète prodige, il a fait par la suite l’expérience de la faillite du langage et de l’impossibilité pour le poète de révéler la richesse du monde réel.

Rainer Maria Rilke n’a jamais cessé d’écrire mais son œuvre est marquée par la conscience d’un art qui n’a désormais plus sa place dans un monde rationaliste à l’extrême. Il a ainsi rénové la poésie lyrique en lui assignant un rôle crucial, qui est d’exalter la beauté et de dépasser la pensée de la mort.

Georg Trakl incarne, quant à lui, le poète foudroyé, suicidé à l’âge de vingt-sept ans pour n’avoir pas pu supporter les atrocités de la guerre. Appartenant au mouvement expressionniste, il a exprimé de manière exceptionnelle le conflit intérieur vécu dans un monde déshumanisé et privé de présence divine. J’essaierai de montrer que l’aventure poétique de ces trois écrivains est avant tout une expérience intime de l’absolu.

Publié dans de langue allemande, Nouveaux sujets de conférence, Uncategorized Tagués avec : ,