Zola et le roman naturaliste

AVT_Emile-Zola_846

C’est dans le sillage de Balzac, des Goncourt et de Flaubert, que Zola a tenté de proposer un nouveau modèle romanesque. Féru de sciences biologiques et sociales, Zola a ainsi élaboré, à travers le cycle des Rougon-Macquart, une doctrine naturaliste qui assigne au roman la description précise et exhaustive du réel. Nous évoquerons les triomphes et les succès à scandales que Zola connaît dès 1877 avec la parution de L’Assommoir et le mouvement qui se forme autour de lui, notamment lors des soirées de Médan. Nous montrerons enfin comment ses disciples les plus brillants, Maupassant et Huysmans,  se  sont démarqués progressivement de lui et de quelle manière Zola, à la faveur de ses combats politiques et de l’affaire Dreyfus, a dérivé vers le roman à thèse.

Publié dans Le XIXe siècle, Littérature française, Nouveaux sujets de conférence Tagués avec : ,