Primo Levi ou l’expérience de l’inhumain

 

Avec Si c’est un homme (1947), Primo Levi a offert l’un des témoignages les plus saisissants sur l’univers concentrationnaire. Issu de la bourgeoisie juive italienne, chimiste de formation, Primo Levi a été déporté à Auschwitz en février 1944 et a fait partie de la minorité des rescapés. Refusant d’oublier et faisant appel à la raison, Primo Levi n’aura eu de cesse d’analyser, tout au long de son œuvre autobiographique et romanesque, ce dont il a été le témoin : l’extermination de l’être humain et propose ainsi une réflexion en profondeur sur l’expérience du Mal.

Tagués avec :