Le roman mexicain au XXe siècle

fuentes-300x218
Le roman mexicain au XXe siècle
Nous essaierons de montrer de quelle manière le roman mexicain, au cours du XXe siècle, a tenté de s’émanciper de la tutelle européenne et principalement espagnole, tout en cherchant à conserver une dimension universelle.
Depuis ce qu’on a appelé le « roman de la révolution », survenu au lendemain de la Révolution de 1910 jusqu’à l’émergence d’une génération d’écrivains remarquables dans les années cinquante, le roman mexicain a délaissé progressivement l’esthétique réaliste au profit d’une vision plus créative qui recherche, selon l’expression de Jorge-Luis Borges, « l’amalgame du rêve et du réel ». Nous nous attarderons sur les œuvres majeures de Juan Rulfo et de Carlos Fuentes afin de montrer la beauté et la profondeur du roman mexicain qui, outre ses innovations narratives, a su brasser l’Histoire et les mythes, le réel et le sacré et célébrer les puissances de l’imaginaire.
Nous terminerons ce tour d’horizon du roman mexicain en revenant sur la production littéraire des années soixante à nos jours qui, du mouvement de la Onda à la génération du crack, a privilégié un roman urbain, critique, issu de la contre-culture et des mouvements de rupture.

Publié dans sud-américaine Tagués avec : , ,