Le roman français de 1945 à 1960

Mario-Dondero-INouveau-Roman-1959

 

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le roman français connaît un grand foisonnement. Nous essaierons d’en montrer la variété et la richesse à travers ses principales mouvances : le roman engagé de gauche qui tente une explication politique du monde moderne (Sartre, Camus, Beauvoir, Aragon, Guilloux), le roman de la transgression et du mystère fondé sur une expérience des limites (de Green à Genet), le renouvellement après-guerre de deux romanciers majeurs (Giono et Céline), le mouvement expérimental du « nouveau roman » qui rejette la narration traditionnelle (Beckett, Butor, Robbe-Grillet, Claude Simon), l’émergence de deux grandes romancières françaises (Duras et Sarraute) et le parcours exemplaire de romanciers inclassables (Gary, Gracq, Vian).

Publié dans le XXe siècle, Littérature française, Nouveaux sujets de conférence Tagués avec :