Albert Camus, l’écrivain révolté En 1942, avec la parution de L’Etranger, Camus connaît un succès retentissant. En pleine guerre mondiale, ce roman au langage dépouillé montrait le Mal et la violence sans chercher à en discerner les raisons et prenait

Chateaubriand, écrivain du Moi et de l’Histoire Apologiste des valeurs chrétiennes, pourfendeur de la Révolution française, chantre exalté des passions et du désespoir, ambassadeur et ministre sous la Restauration, auteur des extraordinaires Mémoires d’outre-tombe, Chateaubriand  est cet écrivain qui, dans

C’est dans le sillage de Balzac, des Goncourt et de Flaubert, que Zola a tenté de proposer un nouveau modèle romanesque. Féru de sciences biologiques et sociales, Zola a ainsi élaboré, à travers le cycle des Rougon-Macquart, une doctrine naturaliste