C’est aux alentours de 1890 que la frontière se ferme et que, les terres libres ayant été conquises, la promesse du rêve américain semble  révolue. Les écrivains ont alors pris acte de ce tournant face à la modernité :

Nous poursuivrons l’évocation des écrivains américains de 1930 à 1945. Nous aborderons des auteurs de la « génération perdue » (Hemingway, Henry Miller) ainsi que les écrivains du Sud (Faulkner, Caldwell, Thomas Wolfe) qui ont apporté un renouveau à la littérature américaine