Romain Gary (1914 – 1980), un écrivain humaniste


Détails de l'événement


Emigré russe, arrivé en France à l’âge de treize ans, Romain Gary a connu un destin exceptionnel, de son engagement dans la France libre en juin 1940 à sa carrière de diplomate en Europe et aux Etats-Unis. Il a mené en parallèle une carrière d’écrivain, obtenant notamment une reconnaissance publique avec Les Racines du ciel (prix Goncourt 1956) et le récit autobiographique, La Promesse de l’aube (1960) où il raconte son enfance et trace le portrait d’une mère exigeante et passionnée. Auteur populaire, souffrant du mépris des milieux intellectuels, Gary décide, au début des années soixante-dix, d’écrire sous le pseudonyme d’Emile Ajar. Il connait de nouveau le succès et obtient même un second prix Goncourt en 1975 avec La Vie devant soi. La mystification n’est révélée qu’après le suicide de l’écrivain en 1980. Nous montrerons la cohérence de cette œuvre empreinte d’humanisme, d’humour et de lucidité dans laquelle Gary a su témoigner des bouleversements historiques majeurs du XXe siècle et dénoncer le règne de la barbarie et des totalitarismes.