Louis Seznec

seznecLes brumes du passé

une enfance bretonne de Brest à Briec, 1910-1920

De Louis Seznec et Olivier Macaux

Édité par Keltia Graphic

C’est à la mort de mon grand-père en 1989 que je reçus en héritage des cassettes audio contenant plusieurs heures d’enregistrement. Mon grand-père y racontait son enfance bretonne partagée entre la ville et la campagne au temps de la Première Guerre mondiale. Il y racontait le quotidien d’un fils d’ouvrier brestois qui a connu la misère noire du prolétariat urbain. Il y racontait aussi la solidarité des gens pauvres, la vie des rues brestoises, l’école de la IIIe République et l’apparition de la Grande Guerre avec l’arrivée des troupes russes puis de l’immense contingent américain.

Mais, chaque été, mon grand-père partait en vacances à Briec chez son oncle et sa tante. C’est avec précision qu’il évoquait ces mois de bonheur et de liberté. La vie à la campagne lui paraissait immuable et, tous les ans, il revivait avec un plaisir incomparable le temps des moissons, les jeux d’enfants dans les talus, les baignades dans la rivière ou les longues heures passées à flâner dans la boutique que sa tante tenait sur la place du bourg.

C’est donc le témoignage d’un temps qui n’est plus, d’une époque resurgie des brumes du passé et dont mon grand-père a voulu laisser la trace. Puissent ces pages y parvenir.

Olivier Macaux

Publié dans Uncategorized