Il existe en amont de Tolstoï et Dostoïevski, qui figurent parmi les plus grands romanciers du XIXe siècle, des auteurs passionnants qui ont permis l’entrée de la littérature russe dans la modernité. Nous montrerons ainsi un pan parfois plus

Nous poursuivrons cette évocation de romans étrangers majeurs (allemand, russe, de langue espagnole ou de langue anglaise) du XVIIIe siècle à nos jours.     Anna Karénine (1877) de Léon Tolstoï (traduit du russe par Henri Mongault, Gallimard, 1952. Coll.