La littérature russe au XIXe siècle – Première séance : Pouchkine ou les débuts de la littérature russe moderne


Détails de l'événement


Nous aborderons lors de ces huit séances l’âge d’or de la littérature russe au XIXe siècle à travers ses figures majeures (Pouchkine, Lermontov, Gogol, Dostoïevski, Tourgueniev, Tolstoï, Gontcharov, Gorki et Tchekhov). Nous montrerons que ces romanciers se définissent, à l’exception notable de Tchekhov reconnu par ses qualités de dramaturge et de nouvelliste, par leur singularité et leur puissance, rompant ainsi avec la tradition séculière du roman réaliste européen. Nous comprendrons que ces écrivains extraordinaires ont su prédire les bouleversements futurs (ceux du siècle suivant…) et qu’ils ont ouvert l’univers romanesque à des problématiques politiques et religieuses passionnantes qui concernent autant la question de l’individu que celle de Dieu et de sa mort présumée.

 

Il existe en amont de Tolstoï et Dostoïevski, qui figurent parmi les plus grands romanciers du XIXe siècle, des auteurs passionnants qui ont permis l’entrée de la littérature russe dans la modernité.

Nous montrerons ainsi un pan parfois plus méconnu de la littérature russe à travers des œuvres majeures de Pouchkine (Eugène Onéguine, La Fille du capitaine, La Dame de pique…), Lermontov (Un héros de notre temps) et Gogol (les nouvelles, Les Âmes mortes) et nous aborderons  les thèmes de prédilection de ces auteurs : l’émergence de l’antihéros, le passage du romantisme au réalisme, l’inquiétude existentielle et métaphysique, le rire face à l’absurdité de la condition humaine et la déception éprouvée devant les aléas de l’Histoire.