Jean Giono (1895-1970)


Détails de l'événement


Dès la parution de Colline et d’Un de Baumugnes en 1929, Jean Giono a obtenu la reconnaissance de nombreux lecteurs, sensibles à l’évocation poétique de la terre rude et sauvage de Haute-Provence. Il serait pourtant injuste de ne voir en Giono qu’un écrivain régionaliste. Nous montrerons que son œuvre romanesque est l’une des plus importantes du XXe siècle et que Giono a toujours su se renouveler, notamment au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, avec des œuvres majeures telles qu’Un roi sans divertissement (1947) ou Le Hussard sur le toit (1951).