Berlin 1913-1933 : les écrivains allemands dans la tourmente – première séance


Détails de l'événement


De l’entrée dans la première guerre mondiale à l’avènement du nazisme, Berlin a été le carrefour des avant-gardes européennes. C’est dans un climat d’angoisse et d’euphorie qu’une mythologie est née : Berlin-Metropolis, la Babylone moderne, au faîte de toutes les innovations culturelles, apparaît dès lors comme la ville de la nuit, du cinéma et des cabarets, tragique et insouciante, tentaculaire et dévorante.

Les écrivains ont participé avec enthousiasme à la vie artistique berlinoise. Nous évoquerons le mouvement de révolte des poètes expressionnistes, l’émergence de l’avant-garde dadaïste, les débuts de Bertolt Brecht, l’un des plus grands dramaturges allemands du XXe siècle ainsi que le grand romand d’Alfred Döblin, Berlin Alexanderplatz (1929) qui explore les moindres recoins de cette ville labyrinthique et paradoxale.